LORD OF THE DANCE

mercredi 23 novembre 2011 par Jean-Christophe

Ils viennent d’Irlande, ils ont conquis la planète !

LORD OF THE DANCE

Dimanche 18 décembre 2011 – 15h30
Palais Nikaïa – Nice

1 077 533 spectateurs français ont déjà ovationné Lord of the Dance, la troupe de danse celtique créée en 1995 par Michael Flatley !

Plébiscité par le public, Lord of the Dance est de retour sur les scènes françaises, et à Nice le 18 décembre. Ce spectacle au succès incomparable, 50 millions de spectateurs dans le monde, vient d’être immortalisé à l’écran. Le film en 3D a été présenté en avant-première à Londres et à New York le 10 mars 2011. Pourquoi un tel engouement pour ce spectacle ? Cette aventure unique dans l’histoire du spectacle est née le 13 mai 1995,lors du concours de l’Eurovision à Dublin. Ce soir-là, Michael Flatley fit découvrir au monde entier la virtuosité, l’élégance et l’originalité de la danse celtique. Quelques mois plus tard, le spectacle Lord of the Dance était né.

À l’origine, l’Irlande était plus connue pour la pureté de ses chants que pour la qualité de sa danse. L’idée géniale de Michael Flatley a été d’utiliser des pas de claquettes ancestraux pour construire un spectacle hyper moderne, mais respectueux de la tradition. Le succès fut immédiat et n’a jamais été démenti. Ce n’est pas un hasard, le spectacle s’appuie sur une troupe exceptionnelle à l’énergie contagieuse. La mise en scène, les effets spéciaux, les lumières ont été réalisés par les plus grands noms du show business anglo-saxon. L’excellence au service de la tradition.

Cette fusion de la modernité et de l’authenticité explique également les raisons du triomphe de Lord of the Dance, un spectacle qui permet à chacun de retrouver ses propres racines en découvrant l’univers mystique et féerique des terres irlandaises.

http://www.lordofthedance.com http://www.youtube.com/watch?v=e0I_pe4rAgY&feature=related

TARIFS
Prestige : 59 €
Cat 1 : 50 €
Cat 1 Réduit : 45 €
Cat 2 : 41,50 €
Cat 2 Réduit : 37,50 €
Cat 3 : 34,50 €

LOCATIONS
Dans tous les points de vente habituels

Pour découvrir le communiqué de presse cliquez ici